Rechercher
  • mutambak96

Sale temps pour le climat des affaires au Katanga



Au Katanga, dans les secteurs des mines et l’octroi des marchés publics prévalent les méthodes dignes du Far West. L’arrestation au Katanga, le transfert et la mise au secret de deux sujets Russes dans les cachots de l’ANR est un signal que tous les miniers ont compris.

Les fêtes de fin d’année sont toujours l’occasion pour les aigrefins, escrocs et bandits de toutes espèces de faire leurs dernières prouesses ou pour la mafia d’exercer tout dernier racket sur ses protégés. Histoire de mettre quelques cadeaux en plus sous le sapin, d’arroser les derniers repas, de garnir la dinde et d’assortir la Saint Sylvestre avec quelques articles de fête appropriés.


Et question racket, chantage et trafic d’influence, le ministre provincial des infrastructures, urbanisme et habitat de la province du Haut-Katanga, Miguel Katemb Kashal qui vient de recevoir deux brevets d'excellence pour sa "distinction et loyaux services" rendus à la province, en connaît un sacré bout.


Sous couvert de ses mentors de Kinshasa, Miguel Katemb Kashal s’est constitué un véritable trésor en extorquant la signature de grandes sociétés minières pour obtenir au profit d’une de ses sociétés privées des contrats de prestations de services particulièrement juteux. En deux ans, GSK, la société du ministre a signé pour plus de 100 millions USD de contrat de sous-traitance.


Et question trafic d’influence, Miguel Katemb Kasha sait y faire. Le jeune ministre qui sur le profil de son compte Facebook affiche avec ostentation sa proximité avec Félix Tshisekedi, recourt sans vergogne au chantage pour faire pression sur ses "clients".

Fort de ses appuis dans les hautes sphères de l’Etat congolais, il n’y a pas que dans le secteur minier que le ministre des TP sévit. Dans l’obtention des marchés publics, les entreprises qui soumissionnent sont contraintes de tenir compte de l’appétit glouton du jeune ministre. Les routes du Katanga sont devenues hors de prix. Le kilomètre de route qui se négocie habituellement à un million USD est facturé à 3 millions USD au gouvernement provincial. Les entreprises de génie civile opèrent des ristournes généreuses de près de 50% sur les marchés confiés par le jeune ministre. Il faut avouer que Miguel Katembi a parfaitement bien retenu la leçon du Président Tshisekedi sur les rétro-commissions ! Et pour brouiller les pistes, Miguel n’hésite pas à revendiquer une fidélité proche de la filiation auprès du plus ancien groupe de travaux publics du Katanga.


Plier ou se retrouver en prison

Le racket du ministère auprès des miniers katangais passerait comme une lettre à la poste s’il n’y avait pas quelques fortes têtes pour refuser la signature des contrats proposés par GSK, la société du ministre. Récemment, la direction de Metalkol a refusé de signer. Mal en a pris aux responsables de l’entreprise minière. En effet, devant cette résistance inattendue Miguel Katemb a décidé de passer en force. Aux grands maux, les grands remèdes ! Dans un scénario monté de toutes pièces, le ministre des TP du Haut Katanga a tout simplement accusé les responsables de Metalkol de blanchiment d’argent et de violation de la loi sur la sous-traitance. Le ministre a saisi l’ANR qui ne s’est pas fait prier pour procéder à l’arrestation de Sergey Verbitckii et de Paul Viljoen qui ont été transférés par un vol affrété par le ministre dans les cachots de l'ANR à Kinshasa. Bien entendu, tout cela en violation flagrante des lois du pays.

En RDCongo, l’arrestation des deux Russes justifient la crainte qui prévaut dans le monde des miniers. Il n’est pas l’heure de se plaindre quand les cours des matières premières ont atteint des records. S’il faut plier aux caprices de l’un ou l’autre responsable public ou membre de la famille présidentielle personne n’hésite ! Tout le monde a compris les règles du jeu. Ce n’est pas toujours la justice qui triomphe loin s’en faut !

Quand il fait sale temps sur le climat des affaires, qu’on soit puissant ou misérable, il faut sortir bien couvert !

660 vues0 commentaire