Rechercher
  • mutambak96

La justice congolaise joue la grande blanchisseuse


Comme Le Congo qu'on aime vous l'a annoncé au début du mois de mars, la Cour de cassation va se pencher sur le dossier des 100 jours qui a vu, notamment, la condamnation de Vital Kamerhe à 13 ans de prison en appel (20 ans en première instance).

Le verdict est déjà connu. Vital Kamerhe et consorts sortiront blanchis de la Cour de cassation pour pouvoir se mettre immédiatement au service de Félix Tshisekedi.

Dans ce dossier, l'ancien colistier et ex-directeur de cabinet du président Tshisekedi était pourtant poursuivi pour le détournement de 50 millions de dollars de fonds publics. Après quelques semaines de prison et quelques mois en pseudo détention dans un hôpital kinois, Monsieur et Madame Vital Kamerhe ont été autorisés à quitter le pays, sans que l'Etat congolais ne leur demande de restituer le moindre franc sur les millions de dollars qui ont été détournés.

Une largesse qui va se payer cash aujourd'hui. Car pour obtenir ce blanchiment total, Vital Kamerhe a dû s'engager à mener campagne pour Félix Tshisekedi lors de la présidentielle à venir en 2023 ou 2024 ou plus tard.


Oubliés donc les grands engagements du président de la République dans la lutte contre la corruption. Tous ceux qui ont été reconnus coupables sont blanchis et relâchés pour autant qu'ils garantissent leur soutien au régime en place.

195 vues0 commentaire