Rechercher
  • mutambak96

Félix Tshisekedi se prend de passion pour Dubaï et il n'est pas seul


Ce dimanche 6 mars en milieu d'après-midi, l'information du voyage de Félix Tshisekedi s'est précisée.

Le président devait décoller sur le coup de 18 heures, presque officiellement pour un voyage privé de 3 ou 4 jours en Belgique...

Dans la réalité, l'avion affrété ne verra pas le tarmac de Bruxelles cette fois. La vraie destination ? Dubaï.

C'est que derrière l'homme d'Etat exigeant et intègre qui dirige la République démocratique du Congo se cache un redoutable esthète qui ne voulait rater pour rien au monde l'Exposition universelle qui se tient à Dubaï jusqu'à la fin de ce mois. Cela tombe bien, il ne sera pas seul sur place puisqu'il retrouvera son tout nouvel ami Dan Gertler.

Ces deux-là, depuis l'accord qui a vu l'homme d'affaires israélien restituer certains de ses avoirs à la RDC, ne se quittent donc plus.

La question sur le contenu du contrat de rétrocession se pose toujours. Pourquoi les ministres congolais tentent-ils d'endormir leurs interlocuteurs avec des montants astronomiques indémontrables ? Pourquoi le peuple congolais ignore-t-il l'affectation des fonds récupérés et le sort qui attend les biens ainsi récupérés ? Ces biens appartiennent désormais à l'Etat et donc au peuple congolais.

"Quand c'est flou, il y a un loup", selon une des expressions préférées des femmes et des hommes politiques français notamment lorsqu'ils constatent que leur adversaire est incapable de chiffrer une mesure. Le "loup", ici, dans le dossier Gertler il est énorme.

Mais il n'empêche pas les deux hommes de se retrouver à Dubaï pour visiter l'exposition universelle.


https://www.lecongoquonaime.com/post/dan-gertler-et-f%C3%A9lix-tshisekedi-font-main-basse-sur-6-milliards-de-dollars

"Personne ne croit une seule seconde à ce scénario. Pourquoi nous a-t-on vendu que le président partait pour un voyage privé en Belgique ?", explique, énervé, un homme politique congolais qui se dit "excédé par la folie des grandeurs du couple présidentiel." et qui ajoute : "il faudrait surveiller les déplacements de notre président sur place. On est en droit de savoir qui il rencontre, pourquoi il voit Gertler avec lequel il y a des sommes considérables en jeu... Tout le monde sait que les banques sont assez accommodantes dans la région."

64 vues0 commentaire