top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurmutambak96

Denise Nyakeru prend le contrôle de la province du Lualaba


Dimanche dernier 5 mars, la descente en grande pompe de Denise Nyakeru à Kolwezi s'est inscrite dans une opération programmée et planifiée de prise de contrôle du Lualaba par la redoutable conjointe de Félix Tshisekedi. Comme annoncé dans une précédente édition, l’épouse du Chef de l’Etat a décidé de soutenir la candidature de la gouverneure sortante Fifi Masuka dans la course au gouvernorat de la province la plus riche de la RDCongo. Connue pour son goût immodéré de l’argent et du luxe, Denise Nyakeru veut absolument faire main basse sur le Lualaba. L’ancienne aide-soignante est prête à tout pour satisfaire son ambition, y compris sacrifier sa belle-sœur, l’ex-députée belge Isabelle Kibassa, elle aussi candidate au gouvernorat du Lualaba.


À la suite de la visite du souverain pontife et de celle du président français Emmanuel Macron, on aurait pu croire que les tenants du pouvoir de Kinshasa auraient calmé leurs ardeurs dans leur recherche effrénée de l'argent et qu'ils auraient quelque gêne à continuer leur opération de mise en coupe réglée de la RDCongo. Croire en leur rédemption était faire preuve de naïveté. Il n'en n'est rien, bien au contraire.

Ce dimanche 5 mars 2023, en compagnie d’une forte délégation estimé à plus de 100 personnes, la première dame du Congo, Denise Nyakeru a effectué sa joyeuse entrée à Kolwezi. La gouverneur a.i. Fifi Masuka n’a pas hésité une seconde à mettre les petits plats dans les grands pour accueillir l'épouse de Chef de l'Etat. Selon plusieurs sources proches du gouvernorat, 800.000 Us dollars ont été décaissés pour recevoir Madame Denise et sceller le pacte entre la première dame et la gouverneure faisant fonction.


Dans cette course au gouvernorat du Lualaba, Denise Nyakeru est venue apporter son soutien à la gouverneure sortante face à sa rivale qui n'est autre que la belle-sœur du président de la République, Isabelle Kibassa. L'épouse de Jean-Claude, le grand frère de Félix Tshisekedi, n'a jamais caché son ambition de briguer la direction de la province. Les Congolais connaissent bien cette ancienne députée provinciale socialiste belge car elle n'est autre que la marraine de la fameuse taxe RAM qui les a dépouillés de plus de 260 millions de dollars américains. Cette taxe illégale basée sur l'utilisation des appareils mobiles de téléphonie est restée en travers de la gorge de dizaines de millions d'utilisateurs qui ont été escroqués par le pouvoir. La société civile exige du gouvernement le remboursement des sommes d'argent ponctionnées contre la volonté des utilisateurs. Isabelle Kibassa, qui est aussi la soeur d'Augustin le ministre des PTT, est donc très loin d'être en odeur de sainteté. Il n'en demeure pas moins que la RDCongo sous l'ère de Tshisekedi est devenue une affaire de famille. Le népotisme couche dans les draps du pouvoir. Tshisekedi assume.

Un vrai match de catch féminin


Question vol, prédation et enrichissement illicite, face à Isabelle, dans l'autre camp, Denise Nyakeru et Fifi Masuka ne sont pas en reste ! La première dame est connue pour être associée à toutes les affaires louches de la République. Elle fut longtemps la protectrice de l'ancien conseiller privé Fortunat Biselele qui croupit aujourd'hui en prison et de Jean-Claude Kabongo, le puissant conseiller en investissements de la Présidence qui vient d'etre lui aussi remercié. La richesse de Denise Nyakeru est aujourd'hui évaluée à plus de 400 millions de dollars US. En quatre années, l'ancienne aide-soignante sans le sou est devenue une des plus grosses fortunes du pays. Quant à la gouverneure sortante, Fifi Masuka, elle s'emploie à protéger les intérêts de la famille présidentielle dans le nouvel eldorado que constitue la province du Lualaba. Sous son instigation, frères, sœurs, cousins et cousines de Felix Tshisekedi sont parties prenantes dans toutes les associations criminelles pour piller les ressources minières.


C'est ainsi que la famille Tshisekedi a élu domicile dans la capitale mondiale du cobalt. Libanais, Chinois, Indiens disposant de la protection de Fifi Masuka obtiennent les passes droits qui leur permettent d'exporter frauduleusement des milliers de tonnes de cobalt, de cuivre et des minerais rares. Au final ce sont des dizaines de millions de dollars qui atterrissent chaque mois dans les caisses de la mafia congolaise. Mafia au sein de laquelle Fifi Masuka joue un rôle essentiel notamment dans la partage et l'évacuation des fonds. A cet effet, pour sortir en cash l'argent sale, la gouverneure a fait tout récemment l'acquisition d'un avion privé Fokker 4000 qui sera mis à disposition de la campagne électorale de Félix Tshisekedi. Forte de l'appui d'une grande partie de la famille présidentielle - au rang de laquelle Marthe Tshisekedi elle-même - Fifi Masuka dispose dans la première dame d'une alliée de taille pour écraser Isabelle Kibassa.


La gouverneure qui connaît l'appétit de Madame Denise n'a pas hésité à décaisser 15 millions de dollars pour les besoins de la Première dame. Les Congolais assistent donc médusés à l'implosion de la famille présidentielle. Car si la majorité des frères Tshisekedi ont pris fait et cause pour Fifi Masuka, l'un d'entre eux et non des moindres Jacques - celui qui est chargé de la sécurité présidentielle - demeure le soutien indéfectible de sa belle-sœur Isabelle.

Mais la colère gronde dans tout le Katanga. Les caisses sont vides, systématiquement pillées. La gestion calamiteuse de la province est liée à la corruption de la famille présidentielle encouragée par Fifi Masuka.


La vue des milliers de personnes recrutées parmi les mamans commerçantes et les écoliers de Kolwezi obligés d'aller accueillir Denise Nyakeru cache difficilement le malaise qui a gagné Kolwezi et la province. En effet, la course au pouvoir se joue sur fond d'un abandon total de la population katangaise réduite à la misère. Partout c'est le désespoir. Les routes sont devenues impraticables. A la frontière de l'Angola, Dilolo est à plusieurs jours de distance Kolwezi. Les tronçons routiers qu'on parcourait hier en quelques heures, sont aujourd'hui devenus un enfer. Sous l'oeil indifférent des autorités provinciales, la pauvreté a gagné tous les territoires de la province.


A l'évidence Isabelle kibassa n'a pas dit son dernier mot. La belle-sœur de Félix Tshisekedi qui a déjà subi quelques humiliations de la part de la gouverneure sortante dispose encore d'appuis discrets et puissants au Lualaba. Le prestigieux nom qu'elle arbore ne laisse aucun Katangais indifférent. Il serait étonnant que que la fille de feu Frédéric Kibassa Maliba capitule sans un dernier baroud d'honneur !

942 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page