Rechercher
  • mutambak96

Comment nos politiciens méprisent les soldats congolais



L’élite politique congolaise n’a aucune notion de leadership et de responsabilité. Que manque-t-il à la RDC pour avoir une armée forte comme les autres pays ? La sécurité du pays et son intégrité territoriale incombent aux dirigeants et non aux étrangers (Monusco ou la Force régionale de l’Afrique de l’Est).

C’est depuis un quart de siècle (depuis 1997) que ce pays peine à se doter d’une armée digne de ce nom. Au lieu de mettre des ressources dans l’armée, les politiciens congolais préfèrent voler et détourner le peu de moyens qui existent en s’octroyant des salaires faramineux. Alors, comme il n’y a plus rien qui reste pour l’armée, ils confient la sécurité du pays aux étrangers (Monusco).

Comment voulez-vous que les Kényans, les Indiens ou les autres soldats de la Monusco meurent pour le Congo, qui n’est pas leur pays ? Les militaires congolais ne sont pas naïfs. Ils ne se battent plus car ils se posent beaucoup de question. Pur qui se battent-ils ? Ils se battent pour que les politiciens gardent leurs salaires, mais, en retour, ils sont payés en monnaie de singe. Les politiciens sont tout simplement ingrats envers les soldats, qui meurent au front, et dont les veuves et les orphelins sont oubliés.


Les salaires de la honte


Le président de la RDC touche plus de 2 millions de dollars par mois, les présidents du Senat et de l’Assemblée nationale touchent plus de trois cent mille dollars par mois; les PDG touchent entre 30 et 50 mille dollars par mois, les députés touchent 21 000 dollars par mois.

Et le soldat? Jean-Marc Kabund a affirmé qu’il touchait 250 mille dollars par mois quand il était premier vice-président de l’Assemblée nationale. Ces salaires sont vérifiables. Comment est-il possible qu’un PDG ou un député congolais touche plus que le premier ministre canadien, que le président français, etc.? Le seul salaire mensuel du président de l’Assemblée nationale congolais peut acheter deux drones armés comme ceux que l’Éthiopie utilise pour frapper les rebelles

tigréens.


La RDC ne manque pas de moyens pour en finir avec le M23. Il faut tout simplement réduire le train de vie des institutions et s’occuper du bien-être du soldat. Au Rwanda, au Kénya ou en Ouganda, les officiers militaires sont parmi les mieux payés, plus que les PDG et les députés. Ils ont des camps militaires, des hôpitaux militaires de standing international. Quand un militaire kényan va au front, il sait que s’il meurt, sa femme et ses enfants n’auront rien à craindre pour leur avenir. Il y a longtemps que les soldats congolais ne se battent plus, et ils ont raison. Pourquoi se battraient-ils pour que Mboso touche 350 000 dollars par mois alors que, eux qui prennent des balles au front pour que Mboso jouisse de son pouvoir, touchent des miettes et laissent leurs veuves sans espoir de mener une vie digne?

Un décret de Bruno Tshibala octroie des indemnités mensuelles à vie aux anciens membres du gouvernement, chefs de corps (ils sont plus de mille, depuis), à hauteur de 40% du salaire des titulaires en fonction. Ainsi donc, le Trésor public est capturé par l’élite politique congolaise irresponsable et inconsciente.


L'argent ne manque pas !


Au lieu de construire des camps et des hôpitaux militaires, au lieu d’acheter des drones armés, des chasseurs bombardiers, car ce n’est pas l’agent qui manque au Congo, les politiciens congolais jouisseurs se tapent des palissades de 50 mille dollars par député, des salaires faramineux, etc. Un seul voyage du président à l’étranger coute au pays plus de 2 millions de dollars. Cet argent peut acheter 2 à 3 drones armés comme ceux que la Russie utilise en Ukraine. Les montants volés cités dans le procès de 100 jours, dans l’escroquerie du RAM, au ministère de l’EPS (Bakonga), de la santé (Eteni Longondo, fonds Covid), dans l’enregistrement de Vidiye Tshimanga, dans la faillite de Congo Airways, etc. auraient suffi pour doter les Fardc des moyens pour stopper le M23. Il est temps que le politicien congolais se remette sérieusement en question.

À quoi sert de se taper des milliers de dollars de salaire par mois, de rouler dans les Lexus LX, Palissades, etc... si on est incapable de défendre son pays?

Où est l’honneur ? Où est la dignité ? Où est la fierté d’être Congolais (Zaïrois, comme à l’époque de Mobutu) ? Les Congolais sont devenus la risée de tout le monde en Afrique à cause des dirigeants jouisseurs et inconscients qui n’ont aucune politique de défense.

C'est malheureux

190 vues0 commentaire